Mutuelle TNS : la loi Madelin couvre le travailleur indépendant

L’adepte du coworking est souvent un travailleur non salarié (TNS). Qu’il soit auto-entrepreneur, artisan, commerçant ou exerçant une profession libérale, il doit souscrire une mutuelle santé adaptée à ses besoins.

Même s’il est automatiquement affilié au régime social des indépendants (RSI), un travailleur indépendant doit prendre une complémentaire santé parce que l’assurance maladie ne rembourse pas toujours correctement les dépenses de santé.

C’est pourquoi nous mettons à votre disposition un comparateur pour trouver la mutuelle TNS qu’il vous faut. Ce comparatif vous permettra d’obtenir des devis gratuitement et sans engagement. Vous pourrez alors choisir l’offre qui correspond à vos exigences au meilleur tarif.

mutuelle-tns

Pourquoi une mutuelle santé TNS ?

Une complémentaire santé s’avère nécessaire pour couvrir les dépenses en cas de maladie ou d’hospitalisation. Parce qu’il est à son compte, un travailleur non salarié ne peut pas bénéficier d’une mutuelle d’entreprise comme la plupart des autres salariés.

Le TNS doit donc opter pour une couverture santé qui prenne en compte sa situation personnelle et professionnelle. Car même si les espaces de coworking sont chauffés, on peut parfois y attraper un rhume !

La mutuelle pour TNS garantit au travailleur non salarié la prise en charge de ses consultations médicales et traitements. Faire l’impasse sur une assurance santé peut avoir de fâcheuses conséquences financières. Sans parler des répercussions sur la pérennité de l’activité du travailleur non salarié.

Que dit la loi Madelin sur la mutuelle TNS ?

La loi Madelin existe depuis plus de 20 ans. Elle vise à faciliter la couverture santé du travailleur indépendant en lui accordant des conditions préférentielles de souscription aux mutuelles. Cet avantage vient compenser en partie le fait qu’en cas de perte de son emploi, le travailleur non salarié est moins bien protégé qu’un salarié normal.

Avec la loi Madelin, un gérant majoritaire d’entreprise de type SARL qui exerce sous le statut de non salarié bénéficie d’une prise en charge totale de sa complémentaire santé. Il suffit simplement d’intégrer cette dépense dans la comptabilité de l’entreprise.

remboursement optique

Le montant des cotisations est aussi déductible. En effet, un travailleur indépendant a la possibilité de déduire de ses impôts les sommes versées pour sa protection sociale. Pour un auto-entrepreneur, ces dispositions pouvant varier, il est préférable de se renseigner spécifiquement sur ce statut.

Quand on bascule vers le statut de travailleur non salarié, il est important de revoir sa couverture santé. En résiliant sa complémentaire pour un nouveau contrat pas cher, il est facile de faire des économies.

Outre l’avantage fiscal, il existe des offres particulièrement attirantes. Certaines mutuelles proposent une prise en charge étendue des frais d’optique ou dentaires. D’autres ont une couverture intéressante en cas d’arrêt de travail ou d’invalidité.

Notre comparateur vous aidera à trouver la meilleure mutuelle TNS en fonction de vos besoins : cliquez ici.