Comment s’organiser sur un espace de coworking ?

26 juin 2019

Il n’est pas toujours évident pour un travailleur indépendant de passer ses journées à travailler à la maison. Pour sortir de l’isolement, s’installer sur un espace de coworking est une idée séduisante. Mais attention à ne pas se laisser distraire ! Entre les conversations qui s’éternisent et les sollicitations des autres coworkers, la productivité peut vite décliner si l’on y prend garde.

Sur un espace de coworking, il est essentiel d’adopter des méthodes de travail qui favorisent la concentration. Il est aussi primordial de s’organiser pour rester productif en toutes circonstances. Pour y parvenir, quelques astuces simples peuvent être exploitées afin de travailler efficacement sur un bureau partagé.

Maitriser son environnement

Le bruit est sans doute l’inconvénient majeur du travail en coworking. Tout le monde n’a pas fréquenté l’école du savoir-vivre. Alors pour ne pas subir les sonneries de téléphone, les discussions et les rires intempestifs des uns et des autres, il est pratique de porter de temps en temps un casque audio pour écouter de la musique.

On peut aussi écouter des bruits blancs (ressac des vagues, pluie qui tombe, vent dans les arbres…). Ces sons apaisants permettent de créer une bulle sonore qui favorise la concentration. Et comme en général, on ne dérange pas une personne qui porte un casque, c’est idéal pour avoir la paix et rester productif !

De plus, pour profiter d’un environnement de travail rassurant et favoriser la motivation, il est parfois judicieux d’apporter avec soi quelques objets familiers (mug, coussin, bibelot…). De la sorte, l’espace de coworking devient un peu moins impersonnel.

S’organiser autour de routines

L’adoption de quelques techniques pour mieux s’organiser est un préalable indispensable à la réussite de sa journée de travail sur un espace de coworking. Pour développer sa productivité dans un univers de coworkers, les routines quotidiennes sont de solides alliées sur lesquelles s’appuyer. Le principe consiste à mettre en place des tâches récurrentes à accomplir chaque jour : trier les mails, lire une revue de presse, éditer des factures…

Ces missions de quelques minutes permettent au travailleur indépendant de démarrer la journée en mode automatique. Peu importe l’humeur ou l’état de fatigue, il suffit de s’installer sur l’espace de coworking et de traiter les tâches les unes après les autres sans se poser de questions. De fil en aiguille, la motivation progresse et la concentration s’améliore.

Non seulement les routines sont utiles pour se mettre au travail, mais en plus elles évitent de se laisser distraire par des perturbations inhérentes au fonctionnement d’un bureau partagé.

Se déconnecter temporairement

Chaque perturbation diminue la capacité de concentration et augmente le stress. A l’ère d’internet, il est difficile d’échapper aux notifications soudaines et aux sonneries impromptues. Halte aux messages qui arrivent sans crier gare ! Car être connecté en permanence peut vite tourner au harcèlement, surtout sur un espace de coworking. La bonté d’âme du coworker l’incite (trop) souvent à partager en masse une foultitude d’informations avec ses congénères.

Pour ne pas se sentir submergé, il suffit de prendre l’énorme risque de se déconnecter une heure ou deux en activant simplement le mode avion de son ordinateur portable. L’esprit est alors apte à se concentrer pleinement sur l’essentiel. Le travail est abattu à la vitesse de la lumière. Et le moment venu, une simple pression sur le bouton avion du clavier permet de retrouver les joies de la vie connectée…