Le coworking c’est bon pour la planète

2 mars 2016

Vous saviez que le coworking, c’est bon pour la planète ? Ces espaces de travail s’intègrent en effet parfaitement dans une démarche de développement durable.

Parce que le coworking repose sur le partage d’une surface commune et de l’ensemble de ses équipements, il évite le gaspillage, réduit les déchets, et limite la surconsommation énergétique.

La mutualisation étant le fer de lance du concept de coworking, il contribue au développement d’une économie collaborative soucieuse de l’environnement. Cette nouvelle conception du travail représente ainsi un enjeu majeur dans l’intégration de l’écologie au sein des entreprises.

Planète

Une démarche éco-responsable

La démarche éco-responsable du coworking est concrète et immédiate. Car mettre en commun des outils de production, c’est participer à la réduction évidente des déchets en optimisant l’usage des consommables, des matériels électroniques et des surfaces disponibles. De nombreux espaces de coworking ont d’ailleurs développé leur offre autour de cette valeur eco-responsable.

Par exemple, il n’est pas rare de constater l’installation de robinets et de toilettes à faible consommation d’eau. L’éclairage des espaces est également optimisé avec des lampes peu gourmandes en électricité. Chauffer collectivement permet aussi de réduire la consommation énergétique du chauffage individuel.

Déchets

Et les impressions papier sont souvent facturées à l’unité afin d’inciter les coworkers à ne pas imprimer à tout va. Par ailleurs, le tri des déchets et le recyclage font partie intégrante des valeurs du coworking.

Une empreinte carbone réduite

Cette nouvelle manière de concevoir le travail a aussi une incidence directe sur l’empreinte carbone. En privilégiant un lieu de travail proche de chez lui, le coworker réduit en effet ses déplacements. Parce que sa voiture n’avale plus autant les kilomètres, c’est au final moins d’usure et moins d’essence consommée. De fait, il passe aussi moins de temps dans les transports et devient alors plus détendu et productif.

Embouteillage

Et le principe peut très bien s’appliquer à un salarié. Pourquoi faire des allers-retours entre son bureau et ses lieux de rendez-vous au risque de rester coincer dans les embouteillages ? Se poser quelques heures dans un espace de coworking permet d’optimiser parfaitement son temps entre deux réunions de travail. Le coworking s’intègre ainsi totalement dans une démarche éco-responsable et participe sans conteste à l’émergence de l’entrepreneuriat durable.